Jasper Johns

Classé dans : artistes, mes articles | 0

jasper johns

Il est avec Rauschenberg à l’origine du pop art. Il peint des séries entières représentant des drapeaux, des chiffres ou des cibles sur toile. Par la suite, il prend pour sujet des objets de la vie quotidienne, ustensiles, couverts ou boîtes de conserve, traités comme des pièces détachées qu’il intègre à ses travaux.

flag

Il n’a que 25 ans quand il réalise ses premiers chefs d’œuvres tels que Flag 1954/55 du MOMA, green target de 1955 ou Target with plaster casts. Ces œuvres sont alors radicales par rapport à la production artistique de l’époque.

jasper johns2 Fasciné comme Rauschenberg par Marcel Duchamp il décide de faire lui aussi des « ready made », mais des ready made fabriqués. Cela débouchera sur les premiers drapeaux américains, les cibles, alphabets, nombres…
Jasper-Johns

Après sa rencontre avec Marcel Duchamp, par le biais du compositeur John Cage et du chorégraphe Merce Cunningham avec lesquels il collabore, il commence, vers 1960, une série de sculptures représentant des objets ordinaires, comme des ampoules électriques ou des boîtes de bière, en bronze peint, afin de mettre en relief leur toute nouvelle banalité dans le monde humain.
Simultanément, il réalise des dessins et des lithographies qui font de lui un des maîtres contemporains dans le domaine des arts graphiques.

jasper johns n°5

Seule peinture de Jasper Johns figurant dans les collections publiques françaises
Il représente, presque synthétiquement, le passage d’un art expressionniste abstrait, tel qu’il s’est développé aux Etats-Unis après la guerre, à un recours à la figure qui va dominer, en revanche, la décennie suivante.

jasper johns1 image.php
Hubert Hamot sur Numartis

Laissez un commentaire