Hubert Hamot : L’action de la couleur

Classé dans : mes articles, Numartis | 0

L’ action picturale de la couleur a deux résonances.


L’effet physique et la vibration interne.

L’ effet physique : le magnétisme et l’attirance  provoqué par les pigments sur la rétine et le regard. La beauté simple de la couleur évoque les joies simples et enfantines, c’est l’aspect doux et chaude de cette première rencontre avec la couleur du peintre.

La vibration interne : cette émotion touche aux principes essentiels et primitif de l’être humain, il s’agit d’un expérience mystique qui touche l’âme.

img_1381-copy
C’est dans la recherche sur cette émotion intérieure que ce situe le principe artistique.
Dans la combinaison harmonique des couleurs et des formes sur l’âme humaine. La liberté de l’artiste est totale dans le respect absolu de ce précepte.
L’oeuvre naît de la volonté créatrice et de la nécessité intérieure de l’homme, puis elle évolue grâce au regard de l’amateur d’art. A ce titre elle devient une entité vivante dés lors qu’elle est visible et accessible.
ny2481mix-copy

La couleur et son action picturale.

Deux axes permettent de comprendre son action, la chaleur et la lumière. 
La chaleur est la vibration du jaune et du rouge, la froideur celle du bleu.
Associé à la chaleur, le rayonnement est une qualité importante du pigment. Il reflète la lumière et donne un mouvement naturel vers l’exterieur (
jaune ) ou l’interieur ( bleu ) du plan ( toile ). 
La lumière est la tendance vers le blanc ou vers le noir. Le
blanc est l’absolu le début de tout et la possibilité à toutes les nuances. Le noir est la fin sans possibilité d’évolution.

 
image.php

Hubert Hamot sur Numartis

Laissez un commentaire