Le beau, l’œuvre, l’art

time-sq-42-street1
Le beau

Pourquoi une image est elle plus agréable qu’ une autre. Le beau ne signifie rien de plus qu’un jugement personnel à l’objet, et parce que les jugements des hommes sont si différents, on peut penser que le beau n’a aucune mesure déterminée.

le goût se forme dans un long processus, il reste constamment en perpétuel évolution, influencé par l’environnement culturel, religieux et éducatif.
L’art, c’est produire du beau aux regards, grâce à une représentation ou une conception née de la pensée, de la proclamer comme son œuvre propre.
L’art, ne doit pas se réduire à l’usage de signes, et affecter aux idées une énergie sensible.

Ladies-Liberty3
L’œuvre

L’œuvre d’art, proposée aux sens, doit receler en elle une synthèse de la projection de l’élan spirituelle artistique. Sa forme perceptible, n’est pas seulement un objet réel de la nature. Le rôle fondamental de l’art est logé dans le besoin d’expression des abstractions spirituelles et primitives, les pensées universelles de la pensée humaine, dans un langage de couleurs et de formes exposé à nos regards.
Dans cette élaboration intellectuelle qui consiste à modeler et à fusionner ensemble le principe rationnel et la forme sensible, l’artiste doit absorber à la fois une conscience vive et lucide et une sensibilité ardente et profonde.

the-bill4
L’art

La mission de l’art est à la fois d’opposer et de réconcilier, de dénoncer et d’acquitter, de faire resurgir ce qui est refoulé et de le refouler à nouveau, sous une forme « purifiée ». Les gens peuvent « s’élever » grâce aux arts : ils lisent et ils peuvent voir leurs propres archétypes se rebeller, triompher, capituler ou périr. Et puisque tout ceci affecte une forme esthétique, ils peuvent en tirer du plaisir… et l’oublier."

Hubert Hamot Numartis Pop Art Digital

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *